miniatura-idraulica

La disposition hydraulique consiste en aménager et canaliser les flux d’eau superficiels météoriques.

La création d’un parcours routier souvent interfère avec le régime de ruissellement des eaux pluviales, ou avec le libre s’écouler des flux d’eau, modifiant les équilibres naturels. Le principal effet des eaux météoriques sur les routes est celui d’éroder et emporter terrain, en causant un graduel et continu affablement de la zone. Les mêmes effets d’érosion qui ont les eaux des fleuves et des torrents sur le fond des parois du lit. Tout ca met en évidence l’importance d’un correct dimensionnement des œuvres hydrauliques pour protéger le corps routier des eaux météoriques, ça nécessite la vérification hydraulique des cours d’eau et la réalisation des infrastructures. Pour pouvoir effectuer le dimensionnement des œuvres est nécessaire établir en avance la portée que tels produits manufacturiers doivent être en mesure d’écouler.

Fossés de drainage

Les fossés de drainage sont des canaux de modeste dimension réalisées au fin de capter les eaux de ruissellement superficiel avant qu’elles puissent rejoindre l’infrastructure. En général la section du fossé de drainage est en forme de trapèze, en terre ou recouvert. Ils sont réalisés en ligne presque longitudinale par rapport à l’axe des infrastructures en amont de l’empreinte du parcourt. Le passage des eaux dans les fossés de drainage est celui individué par la pente du fossé qui coïncide avec celle du terrain ou elle se trouve et pas nécessairement ou elle trouve place et pas nécessairement ce reflux a le même direction du reflux des eaux en dos- d’âne.

Les clôtures autoroutières

Les routes de grandes communications et les autoroutes nécessitent, par les caractéristiques de vitesse permises, de protection par des incursions d’animaux et de tous ce qui peut représenter un danger pour l’indemnité de qui circule. Les filets de protection accomplissent pleinement cette tache. Il sont réalisés en treillis métallique différencie de 1 mètre de hauteur qui sont habituellement équipés par un montant à U ou à T placé à 2000 mm entre les deux axes et munis de fils de tensions et corde à l’extrémité supérieure. Chaque 30 m sont utilisés des montant de contre vent et chaque 90/100 m un montant de fondement.